Taxe foncière : ne négligez pas cette partie de votre maison pour éviter de lourdes amendes !

Les règles concernant la taxe foncière subissent un durcissement en 2023. Les propriétaires immobiliers sont tenus de payer la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB). Si vous effectuez des travaux d’agrandissement, tels que l’installation d’une piscine ou d’une extension, il est important de déclarer ces nouvelles surfaces à l’Administration fiscale. Les extensions non déclarées font l’objet d’une surveillance accrue de la part des agents du fisc.

Hausse des contrôles pour lutter contre la fraude

L’Administration fiscale renforce ses campagnes de contrôle pour vérifier les déclarations des propriétaires immobiliers. Son but est également de lutter contre la fraude à la taxe foncière. Grâce à des outils tels que les photos satellites, on peut repérer facilement la présence d’une piscine.

Cependant, il est plus difficile de détecter des structures comme une véranda ou des combles aménagés qui ne sont pas visibles depuis le ciel. Un nouvel outil appelé « Foncier innovant », utilisant l’intelligence artificielle, est désormais utilisé pour comparer les images aériennes avec les déclarations fiscales de construction.

Risques de non-déclaration de votre maison : amendes et conséquences financières

Si vous ne déclarez pas correctement votre maison, vous risquez de vous voir infliger une amende pour la taxe foncière. Cette amende peut aller de 1 200 € à 6 000 € par mètre carré non déclaré. Dans certains cas, il peut même être nécessaire de démolir la construction.

En cas de contrôle après les travaux, vous pourriez être imposé rétroactivement sur une période de quatre ans, avec des intérêts de retard et une majoration de 40% en cas de mauvaise foi.

Conseils pour une déclaration correcte de votre taxe foncière en 2023

Pour éviter les erreurs lors de la déclaration de votre taxe foncière en 2023, voici quelques conseils :

  • Vérifiez constamment les informations sur votre propriété immobilière pour vous assurer qu’elles sont à jour et correspondent à la réalité.
  • Renseignez-vous sur les déclarations obligatoires, notamment en cas de travaux ou d’extensions.
  • Utilisez les outils en ligne, tels que les simulateurs, pour estimer le montant de votre taxe foncière. Cela vous permettra aussi de vérifier les informations déclarées.
  • Optez pour la mensualisation afin de répartir le paiement de votre taxe foncière sur l’année et éviter les oublis.

Pour déclarer correctement votre taxe foncière en 2023, suivez ces conseils simples. Aussi, restez informé des éventuelles modifications législatives ainsi que des décisions prises par les collectivités locales en matière de taux d’imposition. Ainsi, vous pourrez remplir votre déclaration de manière précise et éviter les problèmes avec l’Administration fiscale.

D’autres publications dans 

Cigares à la crème pâtissière

Cigares à la crème pâtissière

Fondant aux pommes mascarpone Sans Pâte

Fondant aux pommes mascarpone Sans Pâte

Grégory Lemarchal et Karine Ferri : les détails de leur rencontre révélés

Grégory Lemarchal et Karine Ferri : les détails de leur rencontre révélés

Tarte en pâte filo à la crème et aux pommes

Tarte en pâte filo à la crème et aux pommes

Astuce simple pour nettoyer le lave-vaisselle

Astuce simple pour nettoyer le lave-vaisselle immédiatement et sans frais

L’eau de cuisson déborde : le secret pour l’arrêter est très simple !

L’eau de cuisson déborde : le secret pour l’arrêter est très simple !