L’allocation de solidarité aux personnes agées ou le minimum vieillesse en 2023 : qui sont les bénéficiaires ?

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), plus communément appelée minimum vieillesse, est une prestation sociale visant à aider financièrement les personnes âgées de 65 ans et plus. Ces personnes ont peu ou pas cotisé pendant leur période d’activité professionnelle. En raison de la situation économique actuelle, de nombreux retraités éprouvent des difficultés financières. D’où l’initiative gouvernementale de leur offrir une telle aide. Qui est éligible à cette prestation sociale en 2023 et comment fonctionne-t-elle ?

publicité

L’allocation de solidarité aux personnes âgées et son montant

Le minimum vieillesse est une allocation financière attribuée aux personnes du troisième âge ayant des ressources financières modestes. Le montant de cette allocation varie en fonction de la situation financière du bénéficiaire, proportionnellement à ses revenus, sa situation familiale et ses ressources.

publicité

Depuis le 1er janvier 2023, le montant du minimum vieillesse a été revalorisé de 0,8%. Mais cela reste différent pour chaque bénéficiaire. Le plafond de l’ASPA pour une personne seule est de 961,08 euros par mois, contre 1 492, 08 euros pour un couple.

Les conditions requises pour bénéficier du minimum vieillesse

Afin de se qualifier pour l’allocation de solidarité aux personnes âgées, les bénéficiaires doivent posséder une résidence permanente en France et avoir atteint l’âge minimum de 65 ans. De plus, ils doivent avoir un revenu mensuel inférieur au seuil du minimum vieillesse. Et aussi de se trouver dans une situation régulière en France. Bien que les veuves, les veuves de guerre, les personnes divorcées et les célibataires soient considérés comme prioritaires pour cette aide, les couples peuvent également y prétendre s’ils satisfont tous les critères d’éligibilité.

publicité

Qui s’occupe de la demande et de l’évaluation des revenus des bénéficiaires de l’ASPA ?

Les personnes éligibles doivent solliciter l’allocation de solidarité aux personnes âgées auprès de leur caisse de retraite. Les salariés affiliés au régime général de la Sécurité sociale sont invités à contacter la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), tandis que les travailleurs agricoles doivent se tourner vers la Mutualité Sociale Agricole (MSA). L’évaluation des revenus sur une période de trois mois précédant la demande est effectuée par la caisse du bénéficiaire. Si le revenu du demandeur n’excède pas le plafond de 961,08 euros, l’évaluation sera effectuée sur les douze mois précédents.

Cependant, pour que la demande de minimum vieillesse soit prise en considération, il est indispensable de fournir les justificatifs requis. La personne éligible doit avoir le dernier avis d’imposition sur le revenu du demandeur et/ou celui de son conjoint. Il doit aussi avoir des preuves de résidence en France, telles que des factures récentes.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

florent-pagny-inquiet-se-confie-sur-son-combat-contre-le-cancer

Florent Pagny inquiet, se confie sur son combat contre le cancer

caf-beneficiez-de-cette-prime-exceptionnelle-de-1500-euros

CAF : bénéficiez de cette prime exceptionnelle de 1500 euros !

alerte-a-la-contamination-de-leau-du-robinet-interdiction-de-consommation

Alerte à la contamination de l’eau du robinet : interdiction de consommation

arnaque-leboncoin-conseils-pour-eviter-les-pieges-des-escrocs

Arnaque Leboncoin : conseils pour éviter les pièges des escrocs

rsa-des-inquietudes-face-au-projet-de-loi-plein-emploi

RSA : des inquiétudes face au projet de loi « plein emploi »

pension-de-reversion-des-modifications-prevues-a-partir-de-septembre

Pension de réversion : des modifications prévues à partir de septembre