La mauvaise nouvelle derrière le taux plein automatique à 67 ans pour les retraités

Le Conseil constitutionnel a validé en grande partie la réforme des retraites ce vendredi. Toutefois, elle ne remettra pas en cause la possibilité pour les travailleurs de toucher automatiquement une pension à taux plein à l’âge de 67 ans. Cependant, il est à noter que le taux plein automatique n’est pas aussi avantageux qu’on pourrait le croire.

publicité

Quelles sont les raisons ?

Effectivement, il s’agit d’un des problèmes soulevés par la réforme des retraites, validée en grande partie par le Conseil vendredi. Est-ce que le gouvernement envisage de prévoir un changement ? La réponse est négative. Le système actuel demeurera en place. Et ce mécanisme masque beaucoup de subtilités.

publicité

Le projet de réforme des retraites prévoit que pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein de la Sécurité sociale, sans subir de décote, il sera nécessaire d’avoir acquis un nombre spécifique de trimestres d’assurance retraite.

Il faut se méfier de la décote

En effet, prendre sa retraite avant l’âge de 67 ans sans avoir le nombre d’assurance retraite demandé, a pour effet une réduction du taux utilisé. Cela est pour calculer votre pension de base. Dans le secteur privé, le taux complet est fixé à 50 % du revenu brut moyen pour les 25 meilleures années. En outre, ce tarif sera inférieur à 50% si vous n’atteignez pas l’âge. À part cela, il faut prendre en considération le nombre de logements requis pour le plein tarif. Il s’agit de la décote. Pour un quart manquant, le pourcentage s’élève à 49,375 %. Chaque trimestre manquant est diminué de 0,625 point de pourcentage par rapport au taux appliqué à votre rente.

publicité

Concernant les pensions supplémentaires, un employé du secteur privé a droit à une pension de sécurité sociale de base et à une pension complémentaire d’Agirc-Arrco. Si vous faites la demande avant l’âge de 67 ans, le montant de celle-ci peut augmenter ou réduire. Ceci est le régime temporaire de réduction/augmentation.

La grande différence entre le taux plein et le taux maximum de la retraite

« Vous pouvez avoir une retraite à taux plein et pour autant ne pas avoir une retraite au taux maximum possible » affirme le site service-public. Le montant de la retraite de base dépend de deux facteurs. Il s’agit de la moyenne des salaires bruts des 25 meilleures années et du nombre de trimestres d’assurance retraite validés.

publicité

Comment calculer la pension de retraite à taux plein ?

Salaire annuel brut moyen X 50% X votre nombre de trimestres d’assurance retraite / Nombre de trimestres d’assurance retraite requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein

Par exemple, si vous êtes né en 1961 et que vous avez un salaire brut annuel moyen de 30 000 euros, vous devez valider 168 trimestres d’assurance retraite (42 ans) pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Dans ce cas, le montant annuel de votre pension de retraite se calcule comme suit :

30 000 euros (salaire annuel brut moyen) X 50% (taux de liquidation) X 168 (nombre de trimestres validés) / 168 (nombre de trimestres exigés pour une retraite à taux plein)

Soit : 15 000 euros brut par an, ou environ 1 250 euros brut par mois.

publicité

D’autres publications dans 

florent-pagny-inquiet-se-confie-sur-son-combat-contre-le-cancer

Florent Pagny inquiet, se confie sur son combat contre le cancer

caf-beneficiez-de-cette-prime-exceptionnelle-de-1500-euros

CAF : bénéficiez de cette prime exceptionnelle de 1500 euros !

alerte-a-la-contamination-de-leau-du-robinet-interdiction-de-consommation

Alerte à la contamination de l’eau du robinet : interdiction de consommation

arnaque-leboncoin-conseils-pour-eviter-les-pieges-des-escrocs

Arnaque Leboncoin : conseils pour éviter les pièges des escrocs

rsa-des-inquietudes-face-au-projet-de-loi-plein-emploi

RSA : des inquiétudes face au projet de loi « plein emploi »

pension-de-reversion-des-modifications-prevues-a-partir-de-septembre

Pension de réversion : des modifications prévues à partir de septembre