Fin des tickets de caisse au 1er août : Les pervers à prendre en compte

Le 1er août marque une première étape dans la réduction de l’impression des tickets de caisse. Désormais, ceux-ci ne seront plus imprimés automatiquement, mais seulement sur demande du client. Cette mesure, initialement prévue pour janvier 2023, a été décalée à plusieurs reprises. Elle entre en vigueur en raison de l’inflation.

Interdiction automatique des tickets de caisse

L’objectif de l’interdiction de l’impression automatique des tickets de caisse est de réduire la production de déchets. En effet, on imprime 30 milliards de facturettes chaque année. Cependant, certaines associations de consommateurs dénoncent les effets pervers de cette décision. Elles demandent que l’impression du ticket de caisse soit systématiquement proposée au consommateur.

Préoccupations des associations de consommateurs

Les associations de consommateurs expriment des préoccupations concernant la réforme, affirmant qu’elle pourrait entraîner une dématérialisation forcée des tickets de caisse, facilitant la création de bases de données par les commerçants et conduisant à des publicités indésirables. Désormais, les consommateurs auront le choix de ne pas recevoir de ticket, de l’obtenir sous forme papier ou de le récupérer de manière dématérialisée via SMS ou courriel. Cependant, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a averti que la récupération dématérialisée des tickets peut parfois entraîner des risques pour la vie privée, car cela implique parfois la communication des coordonnées des consommateurs.

Suppression des tickets de caisse : risque pour les consommateurs

Outre les inquiétudes concernant la vie privée, la suppression automatique du ticket de caisse peut également entraîner un autre effet pervers. En effet, les associations de consommateurs avertissent que cela peut conduire à des situations où le consommateur se retrouvera privé de la possibilité de faire valoir ses droits. En renonçant implicitement à la demande d’un ticket de caisse et par manque d’information sur son utilité, les consommateurs pourraient se trouver dans l’incapacité de prouver leurs achats. Or, la preuve d’achat est essentielle pour bénéficier des garanties légales ou commerciales. Mais aussi, pour obtenir un remboursement en cas de rappel d’un produit alimentaire. De plus, des opérations courantes telles que l’échange d’un vêtement pourraient également se compliquer sans ce document.

D’autres publications dans 

Cigares à la crème pâtissière

Cigares à la crème pâtissière

Fondant aux pommes mascarpone Sans Pâte

Fondant aux pommes mascarpone Sans Pâte

Grégory Lemarchal et Karine Ferri : les détails de leur rencontre révélés

Grégory Lemarchal et Karine Ferri : les détails de leur rencontre révélés

Tarte en pâte filo à la crème et aux pommes

Tarte en pâte filo à la crème et aux pommes

Astuce simple pour nettoyer le lave-vaisselle

Astuce simple pour nettoyer le lave-vaisselle immédiatement et sans frais

L’eau de cuisson déborde : le secret pour l’arrêter est très simple !

L’eau de cuisson déborde : le secret pour l’arrêter est très simple !