Effet inhabituel du Clomid : 47.000 femmes en France risquent peut-être la cécité

La stérilité est souvent une grande source de problème chez les femmes. Mais, attention aux solutions que vous choisissez ! L’Agence du médicament met en garde sur le Clomid. Ce médicament exposerait à la cécité, un effet indésirable inhabituel. Malheureusement, près de 47.000 femmes en France risquent peut-être une perte définitive de leur vision.

47.000 femmes en France sont peut-être exposées à la cécité

Dans un communiqué du 27 juin, l’Agence du médicament conseille d’arrêter le Clomid en cas d’altération de la vision. Il est prescrit pour induire l’ovulation lors d’un parcours d’assistance médicale à la procréation. Mais, aussi, pour identifier la cause d’absence de règles. Ou encore, pour traiter certaines stérilités. En France, 47.000 femmes utilisent ce médicament à base de citrate de clomifène qui stimule l’ovulation.

En effet, de nouveaux effets indésirables visuels associés à ce médicament ont récemment fait surface. Des constatations via des signalements internationaux de pharmacovigilance et de publications scientifiques. On remarque notamment la neuropathie ischémique optique, le décollement de la rétine et du vitré, la névrite optique. Mais aussi l’occlusion de la veine centrale de la rétine.

L’agence explique : « Dans de rares cas, ces effets indésirables ont pu mener à une perte totale et irréversible de la vision (cécité). Aussi, si une patiente a la sensation que sa vue se dégrade ou éprouve une quelconque gêne visuelle inhabituelle, elle doit interrompre son traitement et contacter rapidement son médecin ».

Perte de vision, un effet inhabituel

La perte de la vision « ne se résorbe pas toujours après l’arrêt du traitement ». Les troubles visuels sont en effet des effets indésirables courants du Clomid, mais pas la perte de la vision. Avant, il s’agissait de vision trouble, de phosphènes (flash dans le champ visuel) ou de scotomes (tâches dans le champ visuel).

L’ANSM souligne : « Le mécanisme à l’origine de ces troubles n’est pas connu, ce qui ne permet pas d’anticiper leur apparition« . Aucune identification de facteur de risque pour le moment, mais on rapporte quelques cas de surdosage ou d’excès de durée d’utilisation.

Clomid : des réflexes importants

Votre médecin doit vous avertir du risque d’altération visuelle avant de vous prescrire ce médicament. Il vous signale également que vous devrez immédiatement interrompre votre traitement et consulter un médecin en cas de troubles visuels inhabituels.

La contre-indication est absolue, si aucune autre cause de trouble visuel n’est identifiée, il ne faudra plus jamais l’utiliser. Votre médecin vous prescrira un examen ophtalmologique complet et vous conseillera un autre traitement.

D’autres publications dans 

Cigares à la crème pâtissière

Cigares à la crème pâtissière

Fondant aux pommes mascarpone Sans Pâte

Fondant aux pommes mascarpone Sans Pâte

Grégory Lemarchal et Karine Ferri : les détails de leur rencontre révélés

Grégory Lemarchal et Karine Ferri : les détails de leur rencontre révélés

Tarte en pâte filo à la crème et aux pommes

Tarte en pâte filo à la crème et aux pommes

Astuce simple pour nettoyer le lave-vaisselle

Astuce simple pour nettoyer le lave-vaisselle immédiatement et sans frais

L’eau de cuisson déborde : le secret pour l’arrêter est très simple !

L’eau de cuisson déborde : le secret pour l’arrêter est très simple !